Commentaire littéraire, l’etranger

Albert Camus est un écrivain français du XXème siècle. Son œuvre possède une forte portée philosophique. Dans la première partie de son œuvre, il s’interroge sur la notion d’absurde à travers 3livres: Un roman, l’Étranger, une pièce de théâtre, Caligula, et un essai philosophique, Le mythe de Sisyphe.
L’œuvre fut publiée en 1942, l’Étranger est un roman philosophique qui illustre lesthéories dans son livre Le mythe de Sisyphe. Ce roman présente un narrateur qui mène une vie absurde. Ce personnage est étranger à sa propre vie et aux codes de la société.
L’extrait suivantest le dénouement de la première partie de l’Étranger. On apprend que le narrateur souffre de la chaleur et qu’il se promène seul sur la plage d’Alger en possession d’une arme. Meursault aperçoit le « Type de Raymond ».
Dans notre étude nous nous interrogerons sur les caractéristiques du drame.
Pour répondre à cette problématique, nous allons voir dans une première partieque Meursault se bât contre le soleil et la chaleur, deux adversaires puissants. Puis dans une seconde partie, nous verrons que cet extrait à un aspect apocalyptique.

Comme dans toute lapremière partie, le soleil est l’un des personnages principaux qui accompagnent Meursault. Deux ressorts sont ici utilisés par Camus: D’une part la souffrance physique de Meursault à cause de la chaleur,mais d’autre part les hallucinations et les sensations qui traduisent sa souffrance psychologique qu’il ressent.
Tout d’abord, le registre de l’extrait est tragique.. Nous commençons letexte par une longue narration de Meursault. On trouve dans cet extrait, des hyperboles, l’exagération de la chaleur, pour nous montrer comment souffre le personnage, « Toute cette chaleur ». Onremarque également le champ lexical de la chaleur « cette chaleur ; souffle chaud » qu’il qualifie de « brûlures ». Il y a aussi une personnification de la chaleur « Cette chaleur s’appuyait sur moi »….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *